Alejandro Beresi

Professeur de flûte traversière


Argentin d'origine, dès son plus jeune âge, il s'initie à la flûte traversière auprès de Juan Curaba et il acquiert sa formation musicale plus tard au Conservatoire de l'Université de Rosario, sa ville natale, avec Carmelo Velardo.
Il travaille comme flûtiste à l'Orchestre Symphonique de cette ville et se produit dans de nombreuses provinces d'Argentine avec divers ensembles de musique de chambre.

En 1977, il part au Mexique, engagé comme professeur de flûte au Conservatoire de l'Université de Guadalajara et par l'Orchestre de chambre O.S.N.O. de la même ville, ce qui l'amène à faire de nombreuses tournées dans ce pays et aux Etats-Unis.

En 1980, il poursuit sa formation musicale en Europe et s'établit en Belgique où il sera d'emblée diplômé de la classe de Michel Lefèvre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles et, plus tard, lauréat également au Conservatoire royal de Mons. Il joue dans plusieurs formations et collabore aussi avec des orchestres symphoniques dont ceux de la RTB (Radio Télévision Belge), l'Orchestre national de Belgique, Oratorio...

Depuis lors, il se consacre à l'enseignement dans différents établissements belges ainsi qu'à des classes musicales lors de stages à l'étranger. Il est sollicité comme membre de jury de Conservatoires royaux de Belgique.

Actuellement encore, il participe avec plusieurs ensembles à des concerts en Belgique et
à l'étranger (France, Espagne, Allemagne, Corée du Nord, Pays-Bas...).

Il réalise quelques créations mondiales, notamment lors d'enregistrements de CD avec le Trio Ad Hoc (flûte, violoncelle, piano) - musiques du XXe siècle - et avec le Trio Archipel (flûte, harpe, violoncelle) - voyages musicaux au travers de plusieurs continents - ou à l'occasion de concerts où des compositeurs argentins sont à l'honneur : le Concerto pour flûte de Luis Berenguer, "Escenas informales" que Roberto Pintos a composées pour lui.

Il se produit avec un vaste répertoire allant du XVIIIe siècle à nos jours en soliste ou chambriste et reste particulièrement attaché à la musique sud-américaine. Il a été invité, dans ce cadre-là, à représenter l'Argentine avec le Grupo 46 au Festival du Printemps et de l'Amitié de Pyongyang en Corée le printemps 2004.

Parallèlement à sa vie de musicien classique, son attachement à l'Argentine l'amène à se produire régulièrement dans des orchestres de Tango (Tango 02 de Bruxelles) ou,
accessoirement, d'électro tango.

Retour à la liste des enseignants